[creer site web] [creer site internet] [creation site internet] [système solaire]
[ciel profond]
[constellations]
[philastro]
[accueil]
[sites amis]

On en a parlé en 2012


Informations relevées dans les revues Ciel&Espace et Astronomie Magazine

En janvier

Construire un télescope de 1 km de diamètre.

Et si la course aux télescopes géants menait à un cul-de-sac ? L'équipe d'Antoine Labeyrie travaille , elle, sur un concept révolutionnaire : l'hypertélescope.

Constitué d'une myriade de petits miroirs disposés sur des kilomètres carrés, cet instrument sera susceptible de détailler la surface des exoplanètes.

Pour aller sur Mars, apprendre à vivre sur terre.

Des hommes marcheront-ils un jour sur la planète rouge ? L'entreprise, maintes fois annoncée, n'a jamais été entamée. Autrement plus difficile que le voyage vers la Lune, elle ne se fera que lorsque l'humanité aura acquis une nouvelle maturité. Envoyer des hommes sur Mars, c'est déjà difficile. Mais les en faire repartir est une étape qui a toujours été sous-évaluée. Le vaisseau capable de redécoller de la planète rouge doit être très puissant.

Envoyer des hommes vers Mars ne pourra être que le fruit d'un effort international.

Expansion de l'Univers : Lemaître ou Hubble ?

La découverte de l'expansion de l'Univers par l'astronome américain Edwin Hubble qui constata que les galaxies s'éloignaient d'autant plus vite qu'elles étaient distantes de nous, est considérée comme l'une des plus importantes avancées dans l'astronomie du vingtième siècle, si ce n'est la plus importante. Pourtant, c'est Georges Lemaître qui le précéda de deux ans lors d'une publication de prospective mais il ne tenta jamais de s'approprier la primauté de la découverte.

Exoplanètes : abondantes et insolites !

Depuis ses premiers succès en 1995, la recherche des exoplanètes a connu un formidable développement. Au côté des traditionnelles méthodes de recherche par l'observation de transit ou de variation de vitesse radiale, l'imagerie directe est une nouvelle voie très prometteuse.

En février

Un télescope sur la Lune ?

Rêvé depuis des décennies, le projet d'un télescope optique sur la Lune n'a jamais abouti. Il existe pourtant une chance pour qu'il se réalise avant le 1er janvier 2015, grâce au Google Lunar X-Prize.

L'équipe de Moon Express escompte en effet déposer à la surface sélène un télescope de 10 cm de diamètre. L'ILO-X (pour International Lunar Observatory) serait pilotable depuis la Terre via Internet. Encore un rêve ? Peut-être, mais l'instrument testé récemment au Mauna Kea (Hawaï), semble en bonne voie.

Sur cette vue d'artiste, le petit télescope ILO est représenté au sommet d'un module lunaire alimenté par des panneaux solaires.


Photo et texte Ciel&Espace

Space X rêve de recycler les fusées.

Visionnaire ou doux rêveur, Elon Musk compte engager sa société, Space X, dans la mise au point d'un lanceur réutilisable. Mais son concept soulève un certain scepticisme ...

Françoise Combes spécialiste de l'origine des galaxies.

Il n'y a plus de tabous en astrophysique. Pour comprendre l'Univers, il faut briser les tabous. Oser des théories peu classiques. Et les vérifier par des observations, des faits.

Pour Françoise Combes, cette évolution en marche dans la cosmologie est bénéfique au progrès de la connaissance.

Vesta au plus près.

Depuis juillet 2011, et après presque quatre ans de voyage, la sonde américaine Dawn orbite autour de Vesta, le deuxième plus gros membre de la ceinture d'astéroïdes qui siège entre Mars et Jupiter. Les scientifiques ont planifié plusieurs orbites qui se rapprochent successivement de l'objet.

Mais dès 2 700 km de distance, ils ont acquis la conviction que Vesta n'était pas un simple astéroïde, mais plutôt un embryon de planète qui n'a pas réussi à devenir un des mondes de notre système solaire. Dawn est ensuite "descendue" à 610 km et tourne désormais autour de son objectif à seulement 210 km d'altitude.

En mars

Les quatre géants du VLT observent ensemble.

Pour la première fois, les ingénieurs ont réussi à combiner la lumière des quatre télescopes de 8,2 m du Very Large Telescope (VLT). C'est un aboutissement technique pour l'observatoire européen installé au Chili, au sommet du mont Paranal. Les faisceaux lumineux des télescopes géants ont été réunis avec une précision inférieure au diamètre d'un cheveu.

Une planète géante éjectée du système solaire.

L'hypothèse paraît incroyable. Elle est pourtant prise très au sérieux. Le système solaire aurait éjecté une planète géante il y a 3,9 milliards d'années. Peut-être même deux planètes ! Pour convaincre, l'astrophysicien David Nesvorny ne manque pas d'arguments.

Planck : le ciel en micro-ondes.

Lancé en 2009 vers le point de Lagrang L2 avec l'observatoire infrarouge Herschel, Planck vient de terminer une première partie de sa mission. Ce satellite (européen tout comme Herschel) est équipé de l'instrument HFI Hight Frequency Instrument) développé par le CNRS et le CNES, l'agence spatiale française. Le but ? Saisir le rayonnement micro-ondes avec une sensibilité (à peine 0,1°C au dessus du zéro absolu) et une précision inédites.

Rencontres avec Titan.

Dans sa course autour de Saturne, la sonde Cassini rencontre régulièrement les lunes de la planète géante.

En orbite autour de Saturne depuis juin 2004, la sonde Cassini nous a fait depuis découvrir la planète aux anneaux avec une précision inégalée. Mais elle nous a aussi dévoilé la richesse et la diversité des lunes saturniennes. Prévue à l'origine pour durer quatre ans et prolongée à deux reprises, sa mission devrait à présent s'achever sauf imprévu en septembre 2017.

Dans sa course ininterrompue autour de la géante gazeuse, Cassini croise donc plusieurs fois par an les lunes saturniennes. Outre qu'ils sont parfois très utiles pour modifier la trajectoire de la sonde, ces survols constituent une excellente occasion de pointer ses instruments sur l'astre visité.

Pour Titan, 150 survols auront été effectués.

Suite

DEBUT'ASTRO